Passage Mélété

Ouvrir le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s'y sente bien!

By

L’hypnose en 15 questions

Cette infographie a été réalisée par Olivier Peyrega – https://www.peyrega-hypnose-paris.fr/

ACCUEIL DU SITE

By

Apprendre à se connaître pour dévoiler son vrai « soi »

Bien souvent, nous sommes soumis à l’image suggérée par la société: matérialisme, réussite sociale, statut familial… Cette image artificielle étouffe notre « moi profond ». Et pire encore, elle peut créer une discordance entre ce que nous sommes et ce que nous paraissons être. Or, pour vivre dans la congruence, il nous faut saisir notre vrai « moi » et le sublimer, l’enrichir, le mettre en avant.

Comment faire?

D’abord, il est nécessaire de croire en son essence, de considérer que chacun est une lumière obscurcie par les diverses instances auxquelles on associe l’autorité: l’Autre a toujours raison ( Moi, j’ai toujours tort). Bien sûr, notre patron, nos parents, nos éducateurs, nos institutions… ont un avis qu’il convient d’écouter, mais s’y soumettre systématiquement annihile le développement de notre propre vérité. Se positionner sous le joug de l’Autre peut être confortable car habituel ou automatique, mais devenir sa propre autorité, son référent unique est la seule voie possible vers l’affirmation du vrai « soi ».

D’ailleurs, cette soumission à l’autorité extérieure nous place dans une dysharmonie à long terme… impression de tricher et de perdre en authenticité. Notre identité en prend un coup mais on s’habitue peu à peu à être conforme aux attentes extérieures, à se mentir à soi-même et demeurer dans la semi-vérité. On perd peu à peu le discernement qui pourrait nous faire sortir de notre zone de confort. Ce va-et-vient mental est lassant à la longue, et le stopper est paradoxalement compliqué.

Comment (re)trouver son intégrité?

Se sentir aligné, c’est être en lien avec ses valeurs profondes.

C’est se poser des objectifs cohérents et mettre tout en oeuvre pour les atteindre.

C’est trouver en soi-même les ressources pour donner du sens à ses rêves secrets.

C’est se dévoiler aux autres tout en authenticité et en s’affirmant.

Etre honnête avec soi et les autres est essentiel dans le chemin de la connaissance de soi. C’est fort de cette congruence qu’on peut véritablement sortir de sa zone de confort, sans appréhension, sans peur de l’échec, dans une dynamique riche de sens. L’honnêteté nous guide également vers la réalisation de nos objectifs: croire en ses chances de réussite mobilise les capacités requises à la mise en oeuvre d’actions ciblées. Se lancer des défis contribue à entretenir l’attention à soi: « je décide de…; j’utilise mes qualités de … et mes compétences en…; je planifie mes actions et je réajuste régulièrement mon comportement. J’évaluerai mon avancée le…. »

Et les autres?

Bien sûr, l’homme est avant tout un animal social; en cela, nous tentons, la plupart du temps, de plaire voire de séduire, de nous fondre dans la masse, d’entrer dans le moule. Et bien souvent, la comparaison entre en jeu: on compare son apparence physique, son statut professionnel, sa situation financière, sa famille, ses enfants et sa voiture! On sait aussi que les standards imposés ne sont que des modèles factices et sans consistance! Pourtant, on joue le jeu de la comparaison et on regarde l’autre avec envie; car l’autre est/a toujours mieux que soi!

Se démarquer est périlleux: on peut se sentir en décalage et pourtant, quoi de plus porteur que de mettre en valeur son unicité?

De même, agir en fonction de soi, définir son échelle de performance personnelle, identifier ses critères de satisfaction sont les clés de l’estime de soi. Chacun existe parmi les autres et chacun perçoit la vie et le bien-être selon son point de vue. L’uniformisation crée la déconvenue.

L’expérience du lâcher-prise

Délestons-nous des regrets, de la rancune et des sentiments liés aux insatisfactions passées. Ce qui est passé n’existe plus. faire vivre des évènements du passé dans la vie présente revient à leur donner plus d’importance. Ce qui nous a gêné auparavant, nous choisissons soit de lui donner de la force ( qui limitera notre capacité à jouir de la vie), soit d’en prendre acte, d’en retenir une leçon et de l’utiliser comme une information à analyser. Nos expériences détaillées, examinées et surmontées sont une source d’énergie pour la préparation du futur!

Lâcher prise nous amène à nous pardonner à nous-même – nous ne sommes pas parfaits, et heureusement!-, à autrui -les relations interpersonnelles amènent parfois des déceptions, des affrontements-, à la vie – certains évènements n’ont pas de responsables!-.

Déposons nos valises à la porte, aussi souvent que possible!

Cherchons qui nous sommes vraiment et arrêtons de montrer un fac-similé!

Coachement vôtre,

Claire

RETOUR VERS L’ACCUEIL DU SITE

By

Est-ce dangereux de se mettre en auto-hypnose ?

Une de mes clientes préférées m’interpelle à ce sujet ! Est-ce dangereux de se placer soi-même en état d’hypnose ? Peut-il y avoir des débordements ?

La réponse est non !

Bien des jeunes se placent eux-mêmes en état hypnotique en regardant des vidéos sur Youtube ! Ces jeunes ont-ils des dons particuliers ? Et bien, non, l’état hypnotique est un état complètement naturel. D’ailleurs, ceux qui sont rompus à la méditation ou à la sophrologie connaissent bien cet état, à mi-chemin entre la veille et le sommeil.

Comment fait-on ? Qu’est-ce qui se passe ?

Cela demande souvent de l’entrainement ( Muse Mélété, viens à notre secours !) ; certains d’entre nous sont plus réceptifs que d’autres.  Pourtant, de manière naturelle, on vit cet état bien souvent au cours d’une journée : vous roulez en voiture et sans même vous en apercevoir, vous arrivez à votre point de destination. Si vous connaissez bien votre itinéraire, vous vous êtes mis sans même y penser en état hypnotique, et vous avez roulé sans vous en rendre compte. Vous adorez le tricot, la lecture, le dessin et vous y consacrez des heures, sans vous préoccuper du temps qui passe : l’état hypnotique vous a permis d’être performant. Autre exemple, les jeunes devant un jeu vidéo sont tellement « pris dans leur aventure » qu’ils sont hyper concentrés, à l’affût du moindre détail, cliquant à volonté sur leur manette juste au bon moment ! Car c’est aussi cela qui nous intéresse dans l’état d’hypnose : au-delà de la  relaxation mentale et corporelle (apaisement des pensées, sensations de bien-être), l’hypnotisé bénéficie d’une hyper-activité mentale (l’impression de “penser à toutevitesse”, augmentation de la créativité et de l’imagination) De plus, l’état hypnotique laisse place à des expérimentations sensorielles qui permettent de se libérer de mauvaises habitudes, et qui apporte une nouvelle vision de la vie !

A quoi ça sert ?

Cet état particulier permet de travailler sur soi, de se programmer pour le présent et le futur, de gérer son état (sa douleur, ses émotions ou son stress…), de développer ses qualités et ses savoir faire, etc.

Après s’être mis en état d’hypnose, on peut utiliser celui-ci pour travailler sur soi-même. De nombreuses possibilités nous sont offertes :

  • diminuer son stress
  • augmenter la confiance en soi
  • corriger des défauts, développer des qualités
  • augmenter son estime de soi
  • améliorer sa santé
  • améliorer ses performances physiques, améliorer ses performances intellectuelles
  • supprimer des blocages comme la timidité
  • améliorer ses résultats professionnels ou scolaires
  • améliorer son sommeil
  • régler des conflits intérieurs
  • contrôler ses émotions
  • arrêter de fumer
  • perdre du poids
  • arrêter de se ronger les ongles
  • contrôler la douleur

Ok, mais est-il possible de ne pas réussir à sortir de l’auto-hypnose et de faire n’importe quoi ?

Ahah ! Non ! Que ce soit en auto-hypnose ou lors d’une séance avec un hypnothérapeute, vous ne ferez jamais ce que vous ne voulez pas ! Vous ne perdez jamais le contrôle !

En spectacle d’hypnose, les participants se sont mentalement préparés : peut-être me fera-t-on faire la poule ? Peut-être me fera-t-on chanter ou danser devant tout le monde ? Les hypnotisés ont choisi d’être là et l’hypnotiseur ne peut d’ailleurs pas leur faire faire quelque chose qu’ils ne souhaitent pas. En effet, nous avons tous un « observateur caché » (ou « ego observer ») en nous, qui non seulement assiste à tout ce qui se produit mais va nous protéger et réagir immédiatement si quelqu’un essaye de nous faire faire ce que nous ne voulons vraiment pas faire.

Et comment on se réveille si on est tout seul ?

L’état hypnotique est un état modifié de conscience, situé entre la veille et le sommeil. Il n’est donc pas question de se réveiller puisqu’on ne dort pas ! Il n’est même pas nécessaire d’avoir les yeux fermés ou même d’être assis. On reste conscient et vigilant à tout ce qui se passe. On peut bouger et parler !  En séance avec un hypnothérapeute, c’est le praticien qui vous fait sortir de l’EMC ( état modifié de conscience) et vous amène vers l’état de vigilance habituel. En auto-hypnose,  vous pouvez programmer vous-même votre retour à la vigilance. Et si vous avez oublié de vous programmer ou l’avez mal fait, vous tomberez de manière naturelle vers le sommeil ou bien vous remonterez instinctivement vers l’état de veille.

Alors, vous êtes-prêt ?

Vous pouvez consulter des videos sur internet, enregistrer sur votre téléphone des textes hypnotiques ou bien me contacter si vous souhaitez expérimenter et devenir maître de votre quotidien !

A bientôt !

Claire

hypnose@passage-melete.com

07 83 58 26 43

www.passage-melete.com

 

Ces pages peuvent aussi vous intéresser:

Hypnothérapie

Prendre en main son destin

L’estime de soi

Le coaching humaniste

Sophrologie

accueil du site

 

 

 

 

By

GERER SON TEMPS

Le temps est précieux et apprendre à bien s’organiser permet d’utiliser le temps efficacement et d’être satisfait de sa journée. Si on laisse au hasard et à l’improvisation le soin de gérer notre temps, il est fort probable que nous serons submergés par les tâches, en ayant l’impression de tout faire à moitié et de ne pas agir pour l’essentiel. Au contraire, planifier, organiser, faire des choix, prioriser nous sort du piège du temps et nous rendent maître de nos actions.

Qu’apporte la gestion du temps ?

  • D’abord, on gagne du temps : certaines activités deviennent inutiles ou peu importantes.
  • Ensuite, on est moins fatigué : on n’a plus à courir, à se démener pour tout finir « à temps » ; la mémoire est moins sollicitée pour des éléments accessoires ; la planification offre une alternance entre temps actif/temps de repos/temps libre.
  • Et aussi, on devient plus efficace car on se focalise sur l’essentiel, on hésite moins car on sait ce qu’on a à faire, on ne perd plus son temps à se demander ce qui reste à faire !
  • Par ailleurs, avec l’entrainement, on devient un expert de la gestion du temps : du coup, plus de casse-tête pour prioriser, cela se fait naturellement ; l’organisation se met en place facilement.
  • Et enfin, on se libère des contraintes : on sait d’avance les activités qui restent à accomplir et le temps alloué pour chacune d’elles. On a la conscience tranquille lors des temps de détente.

Le principe de Pareto

Vilfredo Pareto, un économiste du début du Xxème siècle,  a énoncé un principe universel : la loi de Pareto ou loi 80/20

Voici ce principe : 20% de nos activités produisent 80% des résultats. 

Par exemple, dans le domaine du sport : 20 % de l’effort à l’entraînement permet d’atteindre 80% de la performance.

Comment utiliser ce principe dans notre quotidien ?

Observez votre vie ! Mesurez le temps utilisé pour obtenir le résultat dont vous êtes le plus fier. Comparez ce temps au temps globalement passé dans une journée ou dans une semaine. En effet, nous utilisons 80% de notre temps pour de l’accessoire ! l’essentiel de l’énergie est consacré à des tâches secondaires qui amènent trop souvent à négliger ce qui est essentiel !

Comment renverser ce rapport ? La 1ère chose à faire est de bien distinguer les tâches esentielles du secondaire. Les tâches essentielles doivent devenir nos priorités. La 2ème étape consiste à affecter à chacune des tâches essentielles un temps donné. Ne nous laissons pas envahir par les tâches secondaires et donnons à l’essentiel le temps qu’il mérite ! Pour aller plus loin, l’identification de ces tâches esentielles permet de planifier un maximum de temps pour ces activités et de ce fait, la planification nous rendra plus efficace ! Il s’agit simplement d’allouer à ces tâches prioritaires une part plus importante de notre temps tout en diminuant le temps accordé aux actions secondaires.

Comment s’organiser ?

Pour gérer sa journée, il est d’abord nécessaire de perdre du temps à l’organiser ! De plus, il est primordial, pour notre équilibre de prévoir une alternance de l’intensité des tâches : tâche complexe/repos/tâche orale/ tâche écrite/repos,etc

  • Rédiger un stock de tâches est une étape incontournable. Il s’agit d’avoir une idée globale de tout ce qu’il y a à faire. Ensuite, vous allez piocher dans ce stock et indiquer dans un nouvelle liste, la « to do list», les tâches à effectuer dans la journée (ou dans la semaine), en indiquant quand vous allez réaliser ces tâches. La to do list est d’abord un aide-mémoire (les informations notées ne vous encombreront plus). Ensuite, cette list vous incite à passer à l’action : vous avez établi une échéance pour chaque tâche.

Les erreurs fréquentes :

  • Compléter la to do list au fur et à mesure de la journée : c’est le stock de tâches qu’il faut utiliser pour ajouter une activité.
  • Oublier de noter des jalons : si vous ne déterminez pas une date de fin, vous aurez du mal à barrer la tâche sur votre liste !
  • Les tâches ne sont pas des actions mais des intentions : les expressions de type « je voudrais… », « ça serait bien de… » doivent être remplacées par « je m’engage à …. », de manière à formuler des objectifs et non des souhaits.

Passez à l’action !

Régulièrement, vous barrez ce qui a été effectué. Si vous vous rendez compte que vous avez été trop optimiste sur la durée d’une tâche, vous réajustez. La to-do list vous permet aussi de réaliser les tâches avant leur terme, quand vous avez de l’énergie.

Vous pouvez aussi classer vos tâches selon leur nature : RDV, projets urgents, activités sociales, temps de travail intensif ( à faire seul), travail/maison…

Votre to do list doit être reliée à votre agenda ( dans lequel vous notez toutes les tâches avec impératif horaire)

Vous avez du mal à hiérarchisez ? Utilisez la matrice Eisenhower !

La to do list ne comporte que des tâches urgentes et importantes. Si vous avez du mal à piocher dans votre stock de tâches, ce tableau va vous aider à classer vos activités selon leur degré d’urgence et d’importance.

Qu’est-ce qui est important ?

L’importance d’une tâche est basée sur l’impact que celle-ci a sur vos objectifs, sur la valeur ajoutée que sa réalisation apporte.

Qu’est-ce qui est urgent ?

L’urgence dd’une tâche est basée à la fois sur le temps requis pour la réaliser et la date d’échéance.

Le graphe propose 4 quadrants :

Les tâches importantes et urgentes (Quadrant 1)

Vous l’aurez compris, vous devez mettre une priorité absolue à la réalisation de ces tâches-là. Vous devez les réaliser le plus rapidement possible avec un soin particulier. Ces tâches ne peuvent être déléguées

Les tâches importantes mais non urgentes (Quadrant 2)

Prévoyez dans votre agenda une date limite pour la réalisation de ces tâches. Elles sont importantes et méritent toute votre attention. Néanmoins, elles ne sont pas prioritaires sur…

Les tâches peu importantes mais urgentes (Quadrant 3)

Celles-ci viennent directement après les tâches importantes et urgentes. Elles peuvent être réaliser sans y passer beaucoup de temps car leur importance est moindre. Ces tâches sont typiques des tâches à déléguer. Pensez-y !

Les tâches ni importantes, ni urgentes (Quadrant 4)

Enfin, les tâches à faire en dernier une fois que toutes les autres ont été réalisées. Vous pouvez les oublier ou les déléguer à quelqu’un d’autre.

Quels sont les autres astuces pour gérer son temps ?

  • Bien avoir à l’esprit que nous avons tous du temps : apprendre à gérer le temps, c’est hiérarchiser les tâches et affecter une priorité à certaines d’entre elles
  • Ne prévoyez jamais plus de 4 ou 5 heures de travail par jour, d’autres tâches viendront compléter votre journée ! Laissez la place aux imprévus.
  • Notre niveau d’énergie est différent selon les jours : certaines fois, on peut travailler 12 heures et d’autres seulement 5 ! C’est tout à fait normal !
  • Arrêtez d’être multi-tâches, cela tue la concentration. Si vous devez vous atteler à une activité très importante, éteignez le téléphone et posez vos écouteurs ( sauf à écouter de la musique adaptée).
  • Commencez toujours votre journée par des tâches simples ; la motivation s’accroît au fur et à mesure de l’action.
  • Renversez le sens des « contraintes » en les envisageant comme des « opportunités ».
  • Nous ommes toujours plus productif dans un temps limité : utilisez la technique du pomodoro ( voir ci-après) ; indiquez des deadlines à toutes vos tâches !
  • Alimentez votre stock de tâches au fur et à mesure. De cette manière, votre cerveau n’est plus distrait par tout ce que vous devez faire.
  • Prenez de petites pauses régulièrement.
  • Préservez votre temps personnel : repas, sport, loisirs. Tout est une question d’équilibre !
  • N’ayez pas peur de dire non : si vous sentez qu’il vous est impossible de rendre un service, n’hésitez pas à le dire. Mieux vaut être sincère. Personne n’est indispensable !
  • Identifiez les activités chronophages et mesurez leur degré d’importance.

La technique du pomodoro : se concentrer et être productif

Si vous avez une tâche importante à faire, qui nécessite une grande concentration, cet outil va vous permettre d’être plus productif et efficace. Pomodoro veut dire « tomate » en italien. A la fin des années 80, Cirillo a développé cette technique, à l’aide d’un minuteur. Celui de Cirillo  avait le look d’une tomate.

Voici la méthode ; c’est très simple :

  • Choisissez votre activité ; notez votre objectif : « je veux résoudre XXXX d’ici ce midi »
  • Enclenchez votre minuteur (utilisé pour la cuisine) sur 25 minutes. Vous pouvez aussi utiliser une appli spécifique sur votre téléphone.
  • Durant ces 25 minutes, vous ne vous autoriserez pas une seule seconde de répit. Vous ne devez en aucun cas être dérangé par un élément externe (déconnectez-vous d’internet, mettez votre téléphone en mode silencieux, isolez-vous).
  • Prenez une pause de 5 minutes : regardez par la fenêtre, faîtes quelques pas, étirez-vous, respirez profondément, buvez un verre d’eau…
  • Après 4 cycles de 25 min, faîtes une pause de 15 min (aérez-vous, sortez si possible quelques instants pour marcher, respirez, mangez un encas…)
  • Expérimentez la proportion 25/5 pendant quelques jours ; peut-être faut-il la modifier quelque peu selon votre rythme : 30/7 ou 20/3… Observez-vous ! L’essentiel est de se consacrer pleinement à une tâche pendant environ une demi-heure, puis de faire une courte pause, de manière à fractionner le temps pour être efficace.

Vous souhaitez en savoir plus et être aidé dans votre démarche ? Un coaching  peut vous être profitable !

Contactez-moi ! 

Claire Truquet

Coach certifiée

07 83 58 26 43

contact@passage-melete.com

Ces pages peuvent vous intéresser:

Le coaching professionnel

La confiance en soi

L’estime de soi

Le burn out

Le coaching humaniste

 

 

 

 

 

 

 

By

LE BURN OUT

 Troubles du sommeil, fatigue persistante, prédisposition à la maladie, addictions, baisse d’efficacité, difficultés à se concentrer, troubles de la mémoire, manque d’entrain, sentiment de culpabilité, dévalorisation, pessimisme, perte de confiance en soi, agressivité, sautes d’humeur, repli sur soi… voici à titre indicatif, les signes avant-coureurs du burn-out.

 Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’épuisement professionnel ou burn out se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail». Ce syndrôme est étudié dans le cadre de la prise en charges des RPS (Risques PsychoSociaux)

Il existe une diversité de situations vécues plus ou moins bien par les travailleurs : conditions de travail, relations avec les collègues/les clients, hiérarchie, environnement…

Le burn-out se traduit par 3 phases :

  • L’épuisement émotionnel : la personne est résolument « vidée » de ses ressources, souffrant d’une fatigue extrème et chronique.
  • L’attitude négative : la personne se détache de ses tâches professionnelles, elle se desinvestit, réduit les contacts avec les collègues. Il s’agit sans doute d’une stratégie d’adaptation, une réponse d’auto-survie, face à un environnement qui est devenu nocif pour l’individu.
  • Le manque d’accomplissement de soi : La personne se sent dévalorisée, manque de confiance en elle, a le sentiment de ne pas être à la hauteur des tâches demandées.

Les symptômes sont nombreux et peuvent être cumulés :

  • Emotionnellement, l’individu perd le contrôle : peur, tristesse, manque d’entrain, irritabilité ou forte indifférence ;
  • Sur le plan physique, on peut constater les troubles du sommeil, la fatigue chronique, d
    es tensions musculaires, des maux de tête, des vertiges… ;
  • En termes cognitifs, la personne a du mal à se concentrer, à réaliser plusieurs tâches à la fois, à prendre des
    décisions ;
  • Les relations interpersonnelles sont souvent difficiles : repli sur soi, tendance à l’agressivité, intolérance à la frustration, ressentiment ;
  • Le comportement peut devenir addictif en réponse à la pression ressentie ;
  • La motivation baisse puisque la personne est desinvestie et manque d’estime d’elle-même.

 Je vous propose maintenant de regarder ensemble et de manière objective comment le coaching peut-être une réponse utile à titre individuel et personnel pour prévenir, faire face, voire rebondir après un burn-out.

En cas de burn-out, il est parfois difficile de prendre seul ce recul sur toutes les choses qui nous ont éloignés petit à petit de notre centre d’équilibre. La situation est toujours vécue comme un échec.

Le coaching est un des moyens qui permet à quiconque, de manière pratique, de faire le point sur une situation qui le dépasse au premier abord, de se ressourcer pour retrouver l’énergie nécessaire pour avancer et de mettre en place les bases d’un avenir durable, écologique et respectueux de lui-même.

 1/3 des personnes ayant vécu un burn-out, rechute car elles n’ont pas mis en place une vraie stratégie pour rebondir.

Au-delà du soutien nécessaire des proches, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel pour réussir à reprendre votre vie sereinement en main.

Le coach va vous amener à définir des objectifs concrets et mesurables, pour atteindre un état d’équilibre vous permettant d’éviter ou de surmonter un burn-out.

Pour cela, j’utilise divers outils : bien sûr, le questionnement ( la maïeutique) qui vous guidera à travers une réflexion approfondie vers une meilleure connaissance de vous-même, et surtout l’identification de vos valeurs et vos limites. L’écoute active vous assure une meilleure compréhension de vos raisonnements, vos comportements en vous offrant un miroir non jugeant ; la PNL vous permet de changer de regard sur vous-mêmes et d’améliorer vos relations interpersonnelles. Enfin, je vous proposerai des exercices de sophrologie pour maitriser votre stress, apprendre à repérer vos émotions, et retrouver un équilibre.

Le burn-out est caractérisé par un oubli de soi ! Je vous guiderai vers la prise en compte de vos besoins fondamentaux, la reconnaissance de votre valeur (professionnelle et personnelle), la confiance en vos capacités et l’ouverture à un futur bienveillant.

Claire Truquet

Coach certifiée & sophrologue

Pour tout renseignement :

claire@passage-melete.com

Tél. : 07 83 58 26 43

www.passage-melete.com

 

 

 

 

By

Oser prendre en main son destin en ayant confiance en soi !

Comment définir mon projet ? Comment me motiver ? Comment passer à l’action ? Tout ceci nécessite une bonne dose de confiance en soi!

La performance, la compétitivité, l’innovation, l’audace sont les maîtres mots de notre époque . Il s’agit aujourd’hui de prendre sa vie en main, de devenir acteur de son destin ! « Sois toi-même, sois libre ! » Chacun doit décider pour lui-même, à tous les niveaux de son existence. On est libre de choisir sa religion, sa philosophie, son code moral, son style de vie, ses critères de réussite ; mais cette liberté à un prix : L’augmentation des possibilités de choix accroît la conscience de soi. Ils nous faut donc penser par nous-mêmes, ne compter que sur nos propres ressources et croire en notre valeur personnelle pour accéder au bonheur. Et cela ne va pas sans confiance en soi !

Nous avons tous été soumis aux injonctions, aux exigences, aux jugements d’autrui ; Ces conditionnements émanent de nos parents, notre famille, nos professeurs, nos relations, notre entourage et l’image que nous avons de nous-mêmes en pâtit : Crainte de ne pas être à la hauteur, culpabilité, complexes, timidité, inhibitions, frustrations, échecs à à répétition…  Et oui la confiance en soi n’est pas innée ! Elle s’acquiert, se construit, s’apprend. Oui, mais, comment ?

Nathaniel Branden, fondateur du «  Self-Esteem Movement », affirme que la confiance en soi est d’abord est issue d’une expérience ; Il s’agit de percevoir ce que nous pouvons faire face aux défis du quotidien. C’est avoir confiance en notre capacité à penser, apprendre, faire des choix, prendre des décisions, s’adapter aux changements. Pour vivre consciemment, il faut reconnaître ce qui nourrit l’estime de soi et ce qui la détériore. La confiance en soi ne vient pas de l’extérieur, ni des parents, ni des amis, ni du conjoint, ni de personne ; en effet, la sensation de confiance apportée par l’extérieur (un compliment, une augmentation de salaire, un nouvel amour) est éphémère. La confiance en soi consiste à reconnaître qui nous sommes, qui nous ne sommes pas et à être honnête sur ce que nous découvrons. Quand nous faisons de notre mieux pour voir la réalité telle qu’elle est, notre estime de nous-mêmes augmente, naturellement. A l’inverse, si par peur ou par désir, on cherche à s’en échapper, on sabote la confiance en soi.

Comment la confiance en soi se met-elle en place ? L’éducation est d’abord un facteur essentiel. L’estime que se portent les parents et le meilleur de modèles pour développer une bonne estime de soi chez l’enfant. Les enfants élevés avec amour, respect, sans contradictions, et qui ne sont pas ridiculisés ou humiliés vont grandir en apprenant à se connaître, à s’autoévaluer et à reconnaître leurs compétences. Mais même si l’éducation bienveillante est un pilier de l’estime de soi et de la confiance en soi, elle ne fait pas tout. L’estime personnelle et la confiance e
n soi ne demeurent pas cristallisées à l’âge adulte. En effet, elles continuent d’évoluer et elles fluctuent suivant les événements.

La confiance en soi se construit aussi comme une indépendance au jugement des autres. Le regard des autres nous intimide, nous impressionne, il influence nos opinions comme nos comportements. Pourtant, ce que pensent les autres n’appartient qu’à eux, dans la mesure où leurs opinions et jugements se fondent sur leur système de valeurs, de convictions et de perceptions qui n’a rien d’universel ! Dans le même sens, l’affirmation de soi est la capacité à exprimer ce que l’on pense. S’affirmer sert également à obtenir ce que l’on veut et à se faire respecter, mais aussi à bien se sentir dans sa peau et donc à développer de l’estime de soi. L’affirmation de soi est, selon Roger Mucchielli, une des clés de la confiance en soi. S’affirmer nécessite de se respecter suffisamment pour se donner des droits face aux autres personnes. Or, se donner ses droits, c’est prendre le risque de déranger ou de déplaire aux interlocuteurs !

Dans le même domaine de la relation interpersonnelle, l’empathie joue un rôle fondamental dans le renforcement la confiance en soi. L’empathie se définit comme la capacité à comprendre les émotions, sentiments et sensations d’autrui, sans confusion entre soi et l’autre, grâce à la perception du milieu environnant de l’autre, ou à l’intuition de ce qu’il éprouve dans ses états affectifs. Elle permet la perception immédiate de son actualité affective, de sa manière d’être au monde et constitue ainsi un puissant moyen de communication. Elle développe notre aptitude à mieux connaître l’autre, et par là même, à mieux nous connaître à travers nos différences. En les assumant, nous augmentons notre faculté d’acceptation et donnons à l’autre l’autorisation d’être tel qu’il est. L’empathie facilite la compréhension des mécanismes de pensée et de perception, sur lesquels se fondent les certitudes, et permet de ne pas les voir à travers nos propres filtres. Ainsi, elle favorise l’absence de jugement. L’empathie constitue donc l’art d’être en relation et répond à notre besoin d’appartenance et de reconnaissance ; elle joue un rôle fondamental dans notre équilibre, puisqu’elle confirme notre valeur, et permet de développer la confiance en soi.

La confiance en soi, comme je l’ai dit précédemment, fluctue au fil des expériences ; un échec peut entraîner une cassure dans la confiance en soi ; et en France, nous redoutons l’échec ! Lorsque nous abordons un domaine nouveau, nous sommes dans une situation d’insécurité. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre et comment nous adapter à ce contexte. Nous n’avons pas ce qu’il faut pour prévoir ce qui se passera et anticiper nos réactions. Nous ne pouvons avoir confiance en nous-mêmes dans ce domaine précis; il serait même dangereux de nous lancer avec assurance dans ce domaine sans en connaître mieux les pièges.  D’autres personnes peuvent être bien en confiance dans le même domaine, car elles y sont habituées. Elles en ont mesuré les dangers, elles sont familières avec ses caractéristiques et avec ce qui qu’y passe habituellement. Elle savent aussi comment elles réagiront dans un grand nombre des situations qu’on rencontre dans ce domaine. Elles peuvent prédire sans crainte qu’elles trouveront une façon de s’adapter à ce qui s’y passera. Elles ne savent pas exactement ce qui va se passer dans une situation particulière, mais elles n’en éprouvent pas le besoin. Cette marge d’incertitude demeure confortable ou même stimulante.  Or, il faut s’impliquer activement pour « prendre de l’expérience ». C’est un élément essentiel à la confiance en soi. Relativiser les échecs passés en analysant leurs côtés positifs est un exercice très instructif qui nous fait progresser vers la confiance en soi.

Un autre élément sabote notre confiance en nous : c’est la petite voix négative ! La plupart des gens ont dans leur tête une petite voix qui les juge, les déstabilise et essaie de mettre des obstacles sur leur chemin. « Tu n’y arriveras jamais ! », « Tu ne vaux rien ! », « Tu n’en es pas capable ! »… autant de jugements intérieurs qui sapent notre capacité à agir. Pour faire face à cette petite voix intérieure, il faut d’abord tout simplement savoir la considérer à sa juste valeur, et reconnaître sa partialité, son parti pris, pour l’accepter en tant que mécanisme naturel. Car, c’est d’abord un garde-fou, un moyen pour nous de mesurer les risques, de prévenir les déceptions et les desillusions. Notre raisonnement peut suffire à minimiser cette prise de risque et à relativiser l’impact de ces pensées négatives. Pour faciliter la réflexion, on peut d’abord identifier les pensées négatives en les listant par écrit. Puis, continuez en listant vos réussites, vos succès acquis lors de vos prises de risques. La petite voix va déjà s’atténuer fortement ! Enfin, comparez le risque réel ( humiliation, absence de gains, fierté mise à mal) avec le bénéfice éventuel obtenu grâce à votre action. Rapidement, vous vous rendrez compte que cette petite voix saboteuse ne peut vaincre votre souhait de conquête !

En guide de conclusion, je récapitule ici les clés de la confiance en soi : Se connaître, s’accepter, être honnête avec soi-même, agir, faire taire le critique intérieur, accepter l’échec, s’affirmer, être empathique.

A vous d’agir 😉

Claire TRUQUET,

Coach en développement personnel, sophrologue, énergéticienne

claire@passage-melete.com

www.passage-melete.com

 

 

 

 

By

COACHING PERSONNALISE EN LIGNE – PRINTEMPS 2017

Avez-vous du mal à surmonter les épreuves ? Etes-vous submergé par vos émotions ? Avez-vous des difficultés à vous affirmer ? Avez-vous l’impression de ne jamais être à votre place ? Vous sentez-vous décalé ou mal à l’aise dans certaines situations ?

Rêvez-vous d’une vie plus sereine en famille ? Savez-vous libérer votre potentiel pour accéder à un mieux-être ? Exploitez-vous vos qualités ? Souhaitez-vous cheminer vers un accomplissement personnel ?

Je vous propose un coaching personnalisé en ligne.

Pratique et adapté à votre problématique, ce programme vous permettra de :

  • Mieux vous connaître pour mieux vous apprécier ;
  • Gérer votre stress ;
  • Renforcer votre confiance en vous ;
  • Mieux communiquer ;
  • Oser vous libérer des conditionnements et croyances négatives.

Selon votre objectif, nous déterminerons ensemble les axes de progrès qui guideront votre coaching.

PRESENTATION

QUOI ? Un coaching personnalisé, en ligne, basé sur les thématiques de développement personnel (Par exemple : être libre d’être soi, mener des projets personnels, agir et décider en autonomie, vivre en harmonie avec son environnement, savoir s’engager avec enthousiasme)

POURQUOI ? Etre accompagné par un coach vous permet de redéfinir les bases et les objectifs qui déterminent le chemin à prendre pour réussir votre vie et vous épanouir.

OU ? Devant votre ordinateur, à la maison

QUAND ? Dès maintenant[1]

COMBIEN DE TEMPS ? Le programme de coaching s’effectue sur une durée de 2 mois ½ (75 jours)

COMMENT ? Vous recevez des posts dans votre boite mail donnant lieu à une réflexion personnelle, des exercices d’autocoaching, des actions ciblées. Selon la formule que vous choisissez, vous bénéficiez d’entretiens par skype, sur RDV et de feed-back sur vos commentaires, réflexions, actions.

AVEC QUI ? Une coach certifiée, formée à diverses techniques : Communication interpersonnelle, assertivité, Programmation NeuroLinguistique, Sophrologie, Communication Non Violente, psychologie pragmatique)

QUELLE PHILOSOPHIE ? Le coaching humaniste prône la bienveillance et le non-jugement. Il prend appui sur ce qui dépend de la personne, ce qu’elle peut engager concrètement pour agir sur/pour elle-même et son environnement.

 

VOTRE COACH

Forte d’une expérience de 23 ans dans l’enseignement (Université, Ecoles supérieures, Secondaire) et l’accompagnement social, j’ai souhaité depuis 2013 me consacrer au bien-être et à l’équilibre des personnes.

Le développement personnel est ma passion et je propose du coaching d’éveil aux personnes qui souhaitent trouver leur vraie place, se reconnecter avec leurs valeurs, se positionner dans leur parcours de vie. Je suis formée à différentes techniques, ce qui me permet de diversifier mon accompagnement et de l’adapter précisément aux besoins de mes clients.

Patiente, dotée d’un bon sens de l’écoute, mon travail est guidé par des valeurs humanistes et le respect des personnes.

LES FORMULES

Formule silver : 70 euros

  • 2 posts par semaine donnant lieu à une réflexion personnelle, des exercices d’autocoaching, des actions ciblées.
  • Des feedbacks réguliers par mail, suite à vos actions, vos difficultés, vos commentaires

Formule Gold : 100 euros

  • Idem formule Silver
  • 2 entretiens par skype sur RDV

Paiement par CB via paypal ( il n’est pas nécessaire d’avoir un compte paypal)

Lien :              https://www.paypal.me/ClaireTruquet

Paiement possible par chèque ou espèces ( me consulter)

L’argent ne doit pas être un frein au développement personnel: me contacter en cas de difficultés.

CONTACT

Claire TRUQUET

claire@passage-melete.com

Tél. : 07 83 58 26 43

www.passage-melete.com

Passage Mélété – Entreprise individuelle

SIRET 792 527 921 000 37  APE 8559A

 

[1] Inscription au programme possible du 01/04/2017 au 25/04/2017

By

LIFTING FACIAL ENERGETIQUE

ACCESS CONSCIOUSNESS LIFTING FACIAL ENERGETIQUE ®

Est-il possible de se sentir et de paraître plus jeune SANS injections de botox, sans aiguilles d’acupuncture ou sans créer un traumatisme à votre corps?

 Le lifting facial énergétique d’Access est une technique créée par Gary Douglas, fondateur d’Access Consciousness®, et le Dr. Dain Heer, son co-créateur. Le lifting facial d’Access fait partie d’environ 50 processus corporels qui ont la capacité de libérer les limitations dans le corps pour lui redonner la liberté d’être à sa capacité optimale. Il ne requiert aucune chirurgie, aucune crème, ni injection et est non envahissant.

74a7e41aed19d6698130554a88293e2c

Le lifting facial énergétique se pratique par l’apposition des mains où plus de 30 énergies s’exécutent simultanément dans tout le corps, créant ainsi un changement au niveau cellulaire. Cette méthode se distingue des autres par son effet d’action de l’intérieur vers l’extérieur. En effet, le corps tout entier est nourri énergétiquement de l’intérieur et les résultats se reflètent  sur le visage et dans le corps.

1560fd6026fb21_miniEn plus de donner une apparence plus jeune et plus détendue, la peau du visage devient plus claire, plus radieuse, plus ferme, plus lisse, en santé avec plus de vitalité.  Le lifting a également pour effet de réduire l’apparence des rides, des lignes et des taches rouges sans oublier que tout le corps en entier reçoit cette énergie de rajeunissement.

Ce processus dégage également les limites et les croyances concernant le vieillissement, les rides, la fatigue et bien plus encore.

Les bienfaits ?

  • Une apparence plus jeune et plus détendue
  • Une peau du visage plus claire, plus radieuse, avec plus de vitalité
  • Visage détendu, libéré des tensions

En bonus : tout le corps en entier reçoit cette énergie. Comme dans tout processus énergétique, les résultats peuvent bien sûr varier d’une personne à l’autre, mais l’effet de bien-être accompagné d’ une détente profonde dans tout le corps sont généralement ressentis par les clients hommes ou femmes.

Comment se passe une séance?

  • La séance débute par un échange
  • Ensuite, tout en restant habillé, vous vous installez confortablement sur une table de massage
  • J’active alors les points par apposition des mains sur votre crâne, visage, décolleté, cou, cuir chevelu
  • Enfin, nous échangeons à nouveau sur votre ressenti

La plupart des personnes constatent une différence dès la première séance, mais ppissenlit accessour obtenir et maintenir les résultats sur votre visage, il est conseillé de faire 10 à 20 séances afin de permettre au corps d’installer le processus  énergétique de manière durable.

Vous pouvez aussi tout simplement venir faire quelques séances qui apporterons bien-être et relaxation à votre visage ainsi qu’à tout votre corps.

Laissez-vous tenter par cette expérience unique !

PROCESSUS ENERGETIQUES

Les Access bars®

Sophrologie

Qu’est-ce que le développement personnel ?

Tarifs

NOUS CONTACTER

ACCUEIL

 

By

Promo de printemps!

✿✿✿✿Profitez de l’arrivée du printemps pour amorcer les changements que vous souhaitez dans votre vie! ✿ ✿ ✿ ✿

✽ ✾ ❃ ✿ ❀ ❁ ❋ Tarif réduit entre le 6 et le 20 mars pour une séance découverte ou initiation ✽ ✾ ❃ ✿ ❀ ❁ ❋(-25% du tarif habituel) 

Le passage Mélété vous propose des prestations de développement personnel, à domicile (région de Boulogne/mer):
• Coaching d’éveil
• Coaching confiance en soi/estime de soi
• Coaching communication /relations interpersonnelles
• Sophrologie, Sophro-relaxation
• Access bars ®
• Méditation pleine conscience (possibilité de prestation en groupe d’amis)
• Gestion du stress / libération des émotions désagréables

Pour en savoir plus:

Coaching personnel

Access Bars

Sophrologie

Nous contacter

By

Les Access bars®

Les Bars sont un des processus corporels d’Access Consciousness ® .Les bienfaits sont nombreux, les séances de bars permettent notamment de: réduire le stress et l’inquiétude, améliorer le sommeil, calmer les pensées qui tournent sans cesse dans la tête, renforcer la confiance en soi, soulager les douleurs physiques, faciliter la perte de poids.

C’est une technique au cours de laquelle 32 points sur la tête sont touchés en douceur.

Elle a pour effet de dissiper la charge électromagnétique qui maintient en place les pensées, considérations, conclusions, attitudes, émotions et sentiments que vous avez accumulés et qui vous limitent dans différents domaines.

Une séance de Bars apporte une relaxation profonde et élimine l’impact négatif que les pensées, sentiments et émotions ont sur les cellules de votre corps.

Témoignages:

« Après 4 séances d’Access Bars, j’ai constaté les bienfaits suivants: meilleure concentration, diminution réelle de mes tremblements, plus de confiance en moi,  diminution du stress lors des examens »

« Il y a une semaine, j’étais vidée, épuisée, en proie au stress et anxieuse. Sept jours après la sance, je dois dire que tout cela s’est tout simplement dissipé. J’ai à nouveau confiance en moi, je ris, je suis motivée, j’ai retrouvé toute cette semaine du plaisir à accomplir mon travail, ce qui n’était pas arrivé depuis des mois.« 

« J’ai découvert cette technique par hasard… »pour les personnes dont les idées tournent en boucle. » . C’était bien ça et il était urgent de faire quelque chose avant que mon cerveau implose. 1 séance plus tard, je suis  libérée…libérée de ces idées sombres qui tournaient en boucle jour et nuit, sans solution, ni réponse, destructrices et qui empêchent d’avancer. L’effet a été immédiat. Enfin le repos et une route dégagée se dessine pour penser à l’avenir.« 

Un explication en vidéo

Nous contacter

Voir aussi:

Qu’est-ce que le développement personnel?

Access Bars

Le stress

L’estime de soi

La confiance en soi

Le coaching humaniste

La sophrologie

ACCUEIL DU SITE

PROMOTION PRINTEMPS