Passage Mélété

Ouvrir le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s'y sente bien!

By

Apprendre à se connaître pour dévoiler son vrai « soi »

Bien souvent, nous sommes soumis à l’image suggérée par la société: matérialisme, réussite sociale, statut familial… Cette image artificielle étouffe notre « moi profond ». Et pire encore, elle peut créer une discordance entre ce que nous sommes et ce que nous paraissons être. Or, pour vivre dans la congruence, il nous faut saisir notre vrai « moi » et le sublimer, l’enrichir, le mettre en avant.

Comment faire?

D’abord, il est nécessaire de croire en son essence, de considérer que chacun est une lumière obscurcie par les diverses instances auxquelles on associe l’autorité: l’Autre a toujours raison ( Moi, j’ai toujours tort). Bien sûr, notre patron, nos parents, nos éducateurs, nos institutions… ont un avis qu’il convient d’écouter, mais s’y soumettre systématiquement annihile le développement de notre propre vérité. Se positionner sous le joug de l’Autre peut être confortable car habituel ou automatique, mais devenir sa propre autorité, son référent unique est la seule voie possible vers l’affirmation du vrai « soi ».

D’ailleurs, cette soumission à l’autorité extérieure nous place dans une dysharmonie à long terme… impression de tricher et de perdre en authenticité. Notre identité en prend un coup mais on s’habitue peu à peu à être conforme aux attentes extérieures, à se mentir à soi-même et demeurer dans la semi-vérité. On perd peu à peu le discernement qui pourrait nous faire sortir de notre zone de confort. Ce va-et-vient mental est lassant à la longue, et le stopper est paradoxalement compliqué.

Comment (re)trouver son intégrité?

Se sentir aligné, c’est être en lien avec ses valeurs profondes.

C’est se poser des objectifs cohérents et mettre tout en oeuvre pour les atteindre.

C’est trouver en soi-même les ressources pour donner du sens à ses rêves secrets.

C’est se dévoiler aux autres tout en authenticité et en s’affirmant.

Etre honnête avec soi et les autres est essentiel dans le chemin de la connaissance de soi. C’est fort de cette congruence qu’on peut véritablement sortir de sa zone de confort, sans appréhension, sans peur de l’échec, dans une dynamique riche de sens. L’honnêteté nous guide également vers la réalisation de nos objectifs: croire en ses chances de réussite mobilise les capacités requises à la mise en oeuvre d’actions ciblées. Se lancer des défis contribue à entretenir l’attention à soi: « je décide de…; j’utilise mes qualités de … et mes compétences en…; je planifie mes actions et je réajuste régulièrement mon comportement. J’évaluerai mon avancée le…. »

Et les autres?

Bien sûr, l’homme est avant tout un animal social; en cela, nous tentons, la plupart du temps, de plaire voire de séduire, de nous fondre dans la masse, d’entrer dans le moule. Et bien souvent, la comparaison entre en jeu: on compare son apparence physique, son statut professionnel, sa situation financière, sa famille, ses enfants et sa voiture! On sait aussi que les standards imposés ne sont que des modèles factices et sans consistance! Pourtant, on joue le jeu de la comparaison et on regarde l’autre avec envie; car l’autre est/a toujours mieux que soi!

Se démarquer est périlleux: on peut se sentir en décalage et pourtant, quoi de plus porteur que de mettre en valeur son unicité?

De même, agir en fonction de soi, définir son échelle de performance personnelle, identifier ses critères de satisfaction sont les clés de l’estime de soi. Chacun existe parmi les autres et chacun perçoit la vie et le bien-être selon son point de vue. L’uniformisation crée la déconvenue.

L’expérience du lâcher-prise

Délestons-nous des regrets, de la rancune et des sentiments liés aux insatisfactions passées. Ce qui est passé n’existe plus. faire vivre des évènements du passé dans la vie présente revient à leur donner plus d’importance. Ce qui nous a gêné auparavant, nous choisissons soit de lui donner de la force ( qui limitera notre capacité à jouir de la vie), soit d’en prendre acte, d’en retenir une leçon et de l’utiliser comme une information à analyser. Nos expériences détaillées, examinées et surmontées sont une source d’énergie pour la préparation du futur!

Lâcher prise nous amène à nous pardonner à nous-même – nous ne sommes pas parfaits, et heureusement!-, à autrui -les relations interpersonnelles amènent parfois des déceptions, des affrontements-, à la vie – certains évènements n’ont pas de responsables!-.

Déposons nos valises à la porte, aussi souvent que possible!

Cherchons qui nous sommes vraiment et arrêtons de montrer un fac-similé!

Coachement vôtre,

Claire

RETOUR VERS L’ACCUEIL DU SITE

Votre commentaire