Passage Mélété

Ouvrir le champ des possibles pour que chacun trouve sa place et s'y sente bien!

By

Exerçons notre liberté!

 

Bonjour à toutes,

Les 2 réveillons sont donc passés ; la période excitante des fêtes laisse place à l’année nouvelle, pleine d’espoirs, de résolutions, de souhaits… mais 2017 démarre pour vous sur une bonne voie : vous avez entrepris un coaching ; vous avez décidé de vous préoccuper sérieusement de votre équilibre personnel ! Et vous pouvez agir en ce sens : vous êtes entièrement responsable de votre cheminement. Belle liberté, n’est-ce pas ! Exercez-la !

La 1ère étape que je vous ai proposée est de définir votre objectif ( ou vos objectifs, si vous êtes très ambitieuse !) Voici quelques informations complémentaires qui vous aideront à formuler votre objectif.

La signification de l’objectif est très simple : C’est le résultat que nous voulons atteindreEn coaching l’objectif est primordial. Sans lui il n’y a pas de coaching. C’est d’ailleurs l’une des différences fondamentales avec les thérapies traditionnelles. En psychanalyse, l’objectif ultime est d’aller mieux, de dépasser un état, voire de « guérir » d’une pathologie.

Posez-vous les questions suivantes :

  • Mon objectif est- il formulé en termes positifs ?

  • Comment saurai-je qu’il est atteint ? (Décrire de façon positive, la situation que je cible)

  • Est-ce que cela ne dépend que de moi ?

  • Quel avantage pourrai-je avoir à ne pas l’atteindre ?

  • De quoi aurai-je besoin pour avancer ?

  • Qu’est-ce qui sera différent ?

  • Qu’est-ce que je ferai différemment quand mon objectif sera atteint ?

  • Quels nouveaux comportements saurai-je mettre en œuvre ?

  • Quelles compétences nouvelles aurai-je acquises ?

Question importante : Quel est l’objectif de cet objectif ?

Ici on touche aux valeurs profondes. Qu’essaie-t-on de réaliser à travers cet objectif ? Quel besoin veut-on combler ? Je vous donne un exemple : si votre objectif est de suivre une formation afin d’entamer une réorientation professionnelle afin d’avoir un salaire plus confortable, peut-être essayez-vous de répondre à votre besoin de sécurité ? Autre exemple : si votre objectif est de vous affirmer en tant que « professionnelle / personne/mère/femme », essayez-vous de répondre à un besoin d’appréciation ? de confiance ? d’appartenance ? d’empathie ? de considération ?

On voit, au travers de ce 2ème exemple, que l’atteinte d’un objectif peut répondre à différents besoins, selon la personne. Nous reparlerons très prochainement des besoins fondamentaux.

Voici maintenant un premier conseil d’introspection (puis d’action !) pour vous aider dans la réappropriation de votre vie personnelle

APPRENEZ A VOUS ENTOURER DES BONNES PERSONNES!

Profitez de ce début d’année pour faire un bilan de votre entourage : analysez votre cercle d’influence !

Il y a de fortes chances que la fréquentation de personnes dites « négatives » c’est à dire naturellement tournées vers la critique et la dérision, vous rendent à votre tour, par effet de miroir, négatif. Par exemple, pour vous faire comprendre l’impact de l’effet miroir; lorsque nous demandons aux personnes qui fument avec qui elles ont commencé, la majorité nous répondent : « avec des amis ». Il est évident que je ne vous demande pas de ne plus voir vos amis mais de prendre conscience de l’influence qu’ils exercent sur vos habitudes et vos rituels qui font VOTRE réalité. Vivez-vous inconsciemment par procuration, sous le couvert de personnes influentes ayant un caractère plus fort que vous, une identité dominante ou vivez-vous vraiment pour vous-même? Posez-vous cette question très importante honnêtement !

Accomplir vos objectifs vous demande de ne pas vous laisser influencer par des personnes peu enthousiastes qui vont à l’encontre de vos valeurs et de ces objectifs si importants pour vous représentant VOTRE vie.

Posez votre constat et choisissez de fréquenter les personnes qui vous boostent, vous motivent, qui sont derrière vous quand vous entreprenez quelque chose. Leur attitude enjouée et leur approche positive des choses vous apportent régulièrement de l’énergie, de l’entrain, de la confiance. La fréquentation de ces personnes permet d’entrevoir la vie sous un angle printanier par lequel les solutions fleurissent à chaque instant. Il est très facile de les reconnaître, elles sont animées par un optimisme porteur et fédérateur.

Soyez vous-même un personne qui booste les autres ; portez un regard bienveillant et respectueux sur votre entourage ; encouragez les actions de ceux qui expérimentent, qui prennent des risques, qui s’engagent hors de la routine. Et savourez la compagnie des personnes qui échangent de l’énergie !

Et comme pour chaque post, n’hésitez-pas à commenter ci-dessous ou à m’interpeller par mail !

A très bientôt,

Claire

 

 

Pour accéder au menu du programme:

MENU COACHING AFFIRMATION DE SOI

ACCUEIL

8 Responses to Exerçons notre liberté!

  1. Torossian says:

    Merci beaucoup,j y vios un peu plus clair pour formuler précisément mes objectifs,qui ressemblaient un peu trop a mon goût a une liste de  » bonnes résolutions t  » le sujet de la liberté me questionne…qu en faire? J aimerais avoir simplement la liberté d être moi meme pour ma part,et je sais que c est a moi de me l accorder. Je reformule mes objecifs d ici a la fin de la semaine.Meilleurs voeux a toutes.

  2. Claire says:

    Bonjour Marianne,
    Voici qqs questions en lien avec votre post!
    J’aimerais être libre d’être…, de faire…., de ressentir….
    vis à vis de moi-même, les autres, quelqu’un en particulier ou un type de personne en particulier?
    Dans quelles circonstances est-ce que je ne suis pas moi-même? Dans quel environnement? Dans quel(s) contexte(s)? Avec qui?

    J’ai aussi des questions en lien avec votre présentation, mais on y reviendra, selon les objectifs que vous vous fixez.

    Bonne réflexion!

  3. mely says:

    Bonjour à Toutes,
    Je vous souhaite une très belle année 2017
    Je me permets ce post publique, en espérant que vous ne trouverez pas « bêtes »
    Peut être que mes (100000) questions pourront être utiles à d’autres.

    J’ai bien des difficultés à dire précisément mon mes objectifs.

    En effet, j’ai des difficultés à être claire ;))) je m’explique je ne me donne jamais le droit de me plaindre ( d’ailleurs je n’aime pas trop ce trait de caractère) exemple : j’éprouve de la l’insatisfaction dans mon travail, mais je me dis que je ferai mieux de voir le bon côté de celui ci plutôt que de me plaindre et comme ca avec tout…ou beaucoup Certains de mes amis m’ennuient mais je me dis que je me dois de les soutenir car eux l’ont fait quand je n’allais pas bien.

    Je pense depuis que j’ai un problème de légitimité je ne sais plus s’il est ou non normal de se plaindre d’un travail qui a certes des mauvais côté mais aussi des bons.
    Je ne sais plus ce qu’il est normal d’accepter des autres ou pas.

    Si je devais avoir un souhait c’est celui-ci arrêter de me poser 10000 questions 10000 réponses pour me rassurer.

    Merci de m ‘aider à y voir plus clair claire.

  4. Marianne says:

    bonjour claire
    En reponse à vos questions, je reformule mon commentaire
    « J aimerais « oser », vis a vis de mes propres censeurs ( peurs) et des personnes que je percois comme normatives ou pessimistes.
    Je ne suis pas moi meme quand je crains les jugements qui abiment mes reves et m humilient. Je ne me sens pas l assurance ( et parfois pas le courage ou la patience)d imposer calmememnt ce qui me differencie des personnes avec qui je suis, encore davantage lorsqu il s agit de personnes que j aime ( peur de les decevoir, les gener, les facher,les perdre)
    Bonne soiree.
    Marianne

  5. Claire says:

    Bonjour Mélie,
    Visiblement, vous êtes assommée par votre mental; vous vous posez beaucoup de questions, et vous ne trouvez pas forcément les réponses. Il est absolument nécessaire, en ce qui vous concerne,de « lâcher-prise »: ben sûr, cela nécessite un apprentissage, mais cela vous procurera plus de légèreté dans votre vie. Certaines techniques comme la sophrologie, la méditation, la pleine conscience peuvent vous aider à « regarder passer vos idées, comme si elle étaient un nuage et les laisser s’envoler ». Est-ce que vous « ruminer »? Est-ce que le soir par exemple, vous vous repasser plusieurs fois le film d’une situation insatisfaisante de la journée? Les ruminations entraînent souvent les plaintes: « je ne vais jamais réussir », « je ne suis pas à la hauteur ». Et je lis dans votre post que vous ne vous autorisez pas à vous plaindre. Bien sûr, je n’encourage pas la plainte qui n’est pas réellement utile quand on souhaite se développer personnellement. Toutefois, pourriez-vous envisager une réflexion de type « avantages/inconvénients » de votre travail: de cette manière, vous apportez un éclairage plus objectif et plus complet à votre situation. Vous avez tout à fait le droit d’être insatisfaite dans votre travail. Il faut exécuter un bilan rationnel des aspects qui vous plaisent et des éléments que vous ne souhaitez plus vivre. Après ce bilan, vous y verrez plus clair.
    Par ailleurs, la légitimité est du domaine des compétences: si vous avez les compétences pour effectuer un travail, vous êtes légitime. Ne parlez-vous pas plutôt d’un besoin de reconnaissance ( de votre part et de celle des autres)? Quelle est la valeur que vous vous accordez? Dans ce sens, comment percevez-vous la valeur que vous accordent les autres?
    Dernière chose, vous évoquez à la fois le domaine professionnel et le domaine personnel. Il convient, de manière à progresser, de séparer ce que vous seriez prête à accepter dans votre vie personnelle, ce que vous êtes prête à refuser dans la vie perso, et faire la même chose pour la sphère professionnelle. De cette manière, vous sortez de votre confusion. Et vous pouvez agir en adaptant votre action aux personnes et environnements.
    Vous ai-je aidée à y voir plus clair? N’hésitez pas à réécrire. Mais peut-être qu’il serait plus facile que l’on se voit!
    Bien à vous.

  6. Claire says:

    Bonjour Marianne,
    Vous hésitez entre devenir qui vous souhaitez ( qui vous êtes vraiment) et être conforme aux attentes des autres, de la société. Il s’agit ici d’une difficulté au niveau de la reconnaissance et de l’estime personnelle. Sachez qu’il est d’abord nécessaire que vous reconnaissiez vous-même votre propre valeur pour qu’ensuite vous soyez reconnue par les autres. Je prépare un article sur l’estime de soi, vous aurez quelques pistes. Affirmez-vous d’abord face à vous-même: apprenez à reconnaître vous-même vos propres qualités, vos compétences, vos atouts. je parle ici de gratitude envers vous-même. On en reparlera également.
    Je vais répondre maintenant à votre post objectif!

  7. Marianne says:

    merci 🙂

  8. nounou0805 says:

    bjr, meilleurs vœux à vous Claire et à toutes. Comme dit le proverbe : « la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres… » il faut rester soi tout simplement; et savoir même en communauté respecter la liberté de penser, d’agir de chacun…tout en affirmant son propre point de vue. Et comme vous le citez : en premier lieu, savoir s’entourer des bonnes personnes qui échangent de l’énergie positive. Celles qui voient le verre à moitié plein et non à moitié vide… Savoir fuir les personnes toxiques, celles également qui peuvent avoir la fâcheuse tendance à « vampiriser » ou manipuler. La liberté est précieuse. Son propre optimisme aussi, il ne faut pas le laisser saborder par ces personnes toxiques. Tels sont mes objectifs que pour une partie j’ai déjà commencé à appliquer. Je dis objectifs au pluriel car il y en a bien souvent,plusieurs à atteindre, pour parvenir au sommet de la liberté !

Votre commentaire